souffrance

Harcèlement au travail, à l'école, à la maison…

Le harcèlement se retrouve au travail, dans un syndicat, à l’école ou encore à la maison au sein de sa propre famille.

On peut entendre les mots de « traditions », de « rites initiatiques », de « fonctionnement (ou management) paternaliste », etc… ceux-ci cachent bien souvent du sexisme. Et laisser le sexisme s’installer, c’est favoriser l’apparition et l’acceptation du harcèlement sexuel.

Depuis l’affaire Weinstein la parole semble se libérer, ou alors elle est plus médiatisée. Profitions de cet éclairage pour échanger et dénoncer les abus. C’est ainsi que les choses évoluerons, d’ailleurs la sociologue Irène Théry, parle du hashtag #balancetonporc qui, pour elle, est le signe que « la honte, peu à peu, change de camp ».

Quelques chiffres tristes mais bien réels, nous rappellent que ce phénomène est loin d’être isolé, quelque part les victimes sont en fait moins seules car plus nombreuses que leurs bourreaux !

- Le nombre de plaintes pour harcèlement tourne autour d’un millier par an

- D’après une enquête du défenseur des droits publiée en 2015, une femme sur cinq a été confrontée à du harcèlement sexuel au travail

- Le harcèlement et les agressions sexuelles concernent toutes les couches sociales

Sur les réseaux sociaux on peut retrouver sous différentes déclinaisons des groupes invitant aux témoignages de violences sexistes, psychologiques, physiques et/ou sexuelles. Avec, par exemple, pour Twitter : @PaieTaBlouse (déclinable en TaFac/ TonTaf / TonCouple / TonMedia, etc…)

#BalanceTonPorc (déclinable en TonEntreprise / TonEcole / TonCollege / TonLycee / TaFac / TonRaciste / TonForum, etc…)

N'oubliez pas le plus important c'est VOUS, alors prenez bien soin de vous ;)

Laure Raffray

Lire la suite