OMS

La pollution en cause dans un décès d'enfant sur quatre

La pollution est responsable de 1,7 million de décès d’enfants chaque année

« La pollution environnementale est plus particulièrement mortelle chez les jeunes enfants. Leurs organes et leur système immunitaire en devenir, leur constitution et leurs voies respiratoires plus fragiles les rendent particulièrement vulnérables à la pollution de l’atmosphère et de l’eau. » Cette alerte du Dr Margaret CHAN, directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a été rendue publique ce 6 mars dans deux rapports sur le sujet :

  • Un monde durable en héritage : Atlas de la santé infantile et de l’environnement
  • Ne polluez pas mon avenir ! : l’impact environnemental sur la santé infantile

La pollution de l’air intérieur et extérieur, le tabagisme passif, l'insalubrité de l’eau, le manque de moyens d’assainissement et l'hygiène insuffisante sont dénoncés comme étant la cause de plus de 25% des décès d’enfants de moins de 5 ans. Mais Au-delà de ces dangers déjà connus, le Dr CHAN prévient également contre ceux qui appraissent et qui sont liés à l’activité industrielle planétaire comme par exemple l’exposition aux polluants, aux déchets électriques et électroniques, ainsi que le changement climatique…